en attendant 2020, retour sur 2019:


SAMEDI 31 août 2019

LEONID

DSC06767.jpg

Après 13 années de route avec le groupe Sinsemilia, Fabien Daïan s’est "mis à son compte" en 2010 sous le nom de Leonid, un projet solo rapidement devenu une affaire viscéralement commune avec Rémi D'Aversa, multi-instrumentiste exceptionnel. Sur scène, ce duo bien singulier délivre des chansons drôles et sensibles au fil d’un spectacle de poche admirablement ficelé, sans frime excessive et pourtant simplement spectaculaire !

 

les hurlements d’léo

DSC07035.jpg

Longtemps, les Hurlements d'Léo se sont définis comme un groupe de java-chanson-punk-caravaning. Mais depuis, à l’image des grands crus de Bordeaux (dont ils sont originaires), ce groupe majeur de la scène alternative française a su enrichir ses influences, gagner en complexité et en maturité…sans jamais mettre d’eau dans son vin. Après une immense tournée baptisée « Un air deux familles » avec leurs frères des Ogres de Barback, les revoilà plus brûlants et vivants que jamais pour ce qui était de leur première visite à Uriage en Voix. Ces 8 musiciens ont laissé sur leur passage une énergie positive... Un vrai coup de cœur !


DIMANCHE 1er septembre 2019

Arash sarkechik

UEV_2019_Arash_Sarkechik_CréditPhoto_OlivierPhotos38Photography.jpg

Multi instrumentiste et chanteur, formé à la musique classique comme au jazz, Arash Sarkechik est un musicien du 21ème siècle. Il a été inspiré par le punk rock, le reggae et a adhéré à la scène alternative grenobloise des années 90. Rompu à l’expression acoustique comme aux fantaisies numériques, il signe désormais des chansons lumineuses, personnelles et émouvantes. A Uriage, il était comme à la maison…

 

Les négresses vertes

UEV_2019_Les_Negresses_Vertes_CréditPhoto_OlivierPhotos38Photography.jpg

Trente après la sortie de leur album « Mlah », celui-là même où Voilà l’été et Zobi La Mouche ont mis le feu à la scène musicale française, les Negresses Vertes étaient de retour pour une tournée hommage qui n’aura rien d’une triste cérémonie : cuivres rutilants, énergie communicative, la bande de Mellino fait encore un barouf de tous les diables et propose une bouillabaisse de toutes les musiques méditerranéennes qui se déguste bien chaude. Uriage, sous le soleil de Bodega ? Chiche !


Crédit photo : Olivier Blaisa


©Uriage en Voix - 2018 / site : Bazil